Lectures en 2018

Le bilan de cette année 2018 est assez pauvre, surtout en raison de la prépa de l’agrég, à laquelle s’ajoute un pouponnage intensif qui a enfoncé le clou : 30 lectures plaisir seulement. Je n’ai d’ailleurs pas fait une critique pour toutes ces lectures, n’en ayant malheureusement pas eu le temps (et j’en ai d’ailleurs un paquet en retard…)

Lectures plaisir :

Merfer de China Miéville
Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer
Feuillets de cuivre de Fabien Clavel
Bakhita de Véronique Olmi
Fille de Joie de Kiyoko Murata
Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion Montaigne
Zoonomia de Bessora
Trois soeurcières de Terry Pratchett
L’utopie de Thomas More
Porcelaine tome 1 de Benjamin Read et Chris Wildgoose
Paula Spencer de Roddy Doyle
Les portes du néant de Samar Yazbek
24 vues de Mont Fuji par Hokusai de Roger Zelazny
Frankenstein à Bagdad d’Ahmed Saawad
Les furies de Lauren Groff
Le musée des monstres Tome 1 de Lauren Oliver et HC Chester
Le monde selon Garp de John Irving
Les clochards célestes de Jack Kerouac
Personnages secondaires de Joyce Johnson
Le baobab de Stanley de Guillaume Jan
L’art de perdre ; Sombre dimanche ; Jusque dans nos bras d’Alice Zeniter
Textes pour un poème d’Andrée Chedid
Trois saisons d’orage de Cécile Coulon
La rose de Saragosse de Raphaël Jerusalmy
Pyramides de Terry Pratchett
Une journée dans la mort de l’Amérique de Gary Younge
Dieu est rouge de Liao Yiwu
Yéti de Rebecca Dautremer et Taï-Marc Le Thanh
Metropolis Tome 1 de Serge Lehman
Et puis après de Kasumiko Murakam

Programme de l’agrég lu trois voire quatre fois selon les œuvres :

Le roman comique de Paul Scarron
La Double Inconstance de Marivaux
La Fausse Suivante de Marivaux
La Dispute de Marivaux
L’éducation sentimentale de Gustave Flaubert
Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir
Lais de Marie de France
Richard III de William Shakespeare
Boris Godounov de Pouchkine
Cinna de Corneille
La résistible ascension d’Arturo Ui de Bertold Brecht

Lectures en rapport avec l’agrég :

Flaubert de Michel Winock
Castor de Guerre de Danièle Sallenave
Diverses œuvres critiques que j’ai la flemme de détailler…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s