Chaman (Maxence Fermine)

fermine

Date de publication originale : 2017
Maison d’édition : Michel Lafon
Nombre de pages : 219
Quatrième de couverture : « Le jour où Richard Adam comprit qu’il n’avait qu’une vie, il n’avait jamais été si proche du ciel. » Charpentier sur les immenses tours d’acier de Duluth, dans le nord des États-Unis, Richard Adam n’a jamais oublié le sang indien qui coule dans ses veines. Mais le retour sur sa terre natale pour enterrer sa mère va le plonger dans un monde dont il n’aurait jamais soupçonné l’existence.

 

Depuis Billard blues, première œuvre de Maxence Fermine que j’ai lue il y a bien longtemps, l’auteur en a fait, un sacré bout de chemin, publiant de plus en plus régulièrement des ouvrages, mais j’avoue que je ne suis plus du tout le même chemin que lui. Après de nombreuses lectures idylliques, par exemple avec Neige, L’apiculteur, ou encore Le violon noir, je suis en effet allée de déception en déception ces dernières années en découvrant ses dernières œuvres, et Chaman vient me le confirmer. La magie, qui donnait à chacune de ses œuvres un langage poétique original, à la fois reconnaissable entre mille mais en même temps spécifique à chaque thème abordé, a pour moi tout bonnement disparu. Dans ce roman, le langage, certes encore parfois poétique, est plus que banal, empli de poncifs et d’images rebattues qui ne parviennent plus à m’émerveiller. De même, l’intrigue est banale, bourrée de stéréotypes qui ne permettent à aucun moment de se laisser agréablement surprendre ou émouvoir. Peut-être qu’à vouloir trop écrire, on écrit moins bien ? Ou peut-être est-ce moi qui ai mûri littérairement, et qui recherche autre chose, tout simplement ? Dans tous les cas, Chaman est ma dernière lecture de Maxence Fermine. Définitivement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s