Le chant des revenants (Jesmyn Ward)

006602113

Voici une lecture qui s’est terminée sur un beau paradoxe, ayant été enchantée par le fond, mais beaucoup moins par la forme.

J’ai d’abord été complètement happée par cette histoire d’une noirceur terrible, peu importe la génération à laquelle l’on fait face : celle de Jojo, ado qui doit gérer comme il peut ses émotions entre un grand-père fatigué, une grand-mère mourante, une mère toxicomane, un père en prison qu’il faut aller chercher à sa libération, une petite sœur en manque d’attention, et un « camarade » encombrant  ; celle de sa mère, Leonie, confrontée dès son plus jeune âge à un drame insoutenable qu’elle va tenter d’exorciser via le crack et l’alcool ; celle du père de Leonie, lui aussi confronté à un drame qui va le marquer à jamais… Comme si chaque génération ne faisait que reprendre arbitrairement le flambeau funeste de celui qui précédait, flambeau de la condition des Afro-Américains aux Etats-Unis qui reste fidèle à elle-même, source de racisme et d’oppression malgré les années qui passent.

Mais j’ai été dans le même temps un peu ralentie dans mon élan par ce choix qui, depuis quelques années, devient trop franchement systématique pour nombre d’auteurs, d’écrire un roman choral. Il parvient parfois, par une utilisation originale, à encore sortir des sentiers battus, mais ce n’est pas le cas ici. Rien de plus banal que ce passage d’un protagoniste à l’autre qui, à mon sens, affadit le propos, pourtant d’une puissance sans fard que j’aimerais bien retrouver dans davantage de romans.

Le chant des revenants aurait donc pu être un vrai coup de cœur, mais il n’est finalement qu’une lecture forte qui m’aura simplement interpellée, la faute à une écriture trop calibrée, avec laquelle j’ai de plus en plus de mal. Plus le temps passe, et plus la forme m’est aussi importante que le fond pour rendre une lecture exceptionnelle…

Date de publication originale / Dans cette édition : 2017 / 2019 ; Langue originale : Anglais (US) ; Maison d’édition : Belfond ; Nombre de pages : 269

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s