Dérive des âmes et des continents (Shubhangi Swarup)

Roman-monde qui nous entraîne au fil d’une histoire d’une incroyable richesse, et dans les premières pages, d’une troublante complexité qui m’a demandé un petit temps d’adaptation, Dérive des âmes et des continents est bien le récit d’une dérive, d’abord narrative, celle d’un fil qui lie tous nos protagonistes, du début à la fin, des années 1950 (officiellement) à aujourd’hui, et qui nous les fait suivre l’un après l’autre, avec beaucoup de maîtrise et de naturel.

Naturel qui m’a rendu chaque histoire, chaque personnage, vraiment touchants. Des îles Adaman, avec Girija Prasad et Chanda Devi, jeunes mariés qui vont avoir besoin de temps pour se découvrir et s’aimer, à l’Himalaya, cadre de recherches géologiques indiennes qui concluront le roman, l’on passe d’un merveilleux des origines et des croyances à un réalisme historique, parfois politique, le tout servi par une plume d’une poésie toute aussi naturelle, donnant toute sa puissance à l’évocation d’un monde qui évolue au rythme de la nature, et des failles sismiques qui la transforment plus ou moins subrepticement.

Pour un premier roman, c’est en tout cas une belle réussite, que la traduction met particulièrement bien en évidence à mon sens. Je remercie les éditions Métailié et NetGalley de m’avoir permis de le découvrir.

Date de publication originale / Dans cette édition : 2018 / 2020 ; Langue originale : Anglais (Inde); Titre original : Latitudes of longing ; Traduction : Céline Schwaller ; Maison d’édition : Métailié ; Nombre de pages : 368

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s