Park Avenue Summer (Renée Rosen)

Lire une fiction historique sur la vie d’Helen Gurley Brown, célèbre rédactrice en chef de Cosmopolitan, qui a permis au magazine d’obtenir ses lettres de noblesse, c’est ce qui s’appelle chez moi sortir sacrément des sentiers battus de mes lectures. Jusqu’à présent, ces derniers mois, ces sorties ont été plutôt rafraîchissantes, et dans l’ensemble réussies.

Point positif à la fin de ma lecture de Park Avenue Summer : l’histoire est agréable à lire et à suivre, l’ensemble est bien rythmé. L’on n’a aucune difficulté à suivre les pas d’Alice, jeune fille qui arrive de l’Ohio pour devenir photographe à New York, et qui va finalement se retrouver, par une série de coups de chance et de connaissances, la secrétaire d’Helen Gurley Brown, alors que celle-ci vient d’être nommée rédactrice en chef du magazine féminin. L’on découvre, au fil du récit, les hauts et les bas d’Helen pour réussir à donner une nouvelle couleur, provocante et novatrice à l’époque, au magazine, et ainsi le faire sortir de la banqueroute qui risque de signer sous peu la fin de sa publication. L’on découvre aussi, simultanément à la naissance d’un nouveau magazine, la naissance d’une jeune femme, Alice elle-même, qui va, à New York, devenir enfin elle-même, et s’épanouir enfin pleinement.

Mais, malgré cette lecture qui se laisse glisser facilement, il faut dire que j’ai trouvé l’ensemble plutôt couru, voire parfois caricatural, autant quant aux personnages que quant aux situations : pas ou peu de surprises au fil du récit, les personnages agissent comme l’on peut s’y attendre à la vue de leurs portraits liminaires, et les situations mènent exactement là où l’on les attend aussi, jusqu’au happy-end final.

Park Avenue Summer a été pour moi une lecture parfaite pour démarrer l’été, surtout après quatre mois de boulot chaotique : pas prise de tête à lire, mais pour autant rien d’original qui rend l’ensemble inoubliable. Je remercie les éditions Belfond et NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Date de publication originale / Dans cette édition : 2019 / 2020 ; Langue originale : Anglais (US) ; Titre original : Park Avenue Summer ; Traduction : Valérie Bourgeois ; Editions : Belfond ; Nombre de pages : 416

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s