Le Dieu des Petits Riens (Arundhati Roy)

Rahel Kochamma revient chez elle, en Inde, alors qu’elle vit désormais depuis plusieurs années aux Etats-Unis : son frère jumeau, Estha, est rentré à la maison, et elle veut s’occuper de lui, alors qu’il est mutique et coupé du monde qui l’entoure depuis très longtemps.

De retours en arrière en arrière en retours en arrière, qui alternent avec le présent et les actions et sentiments de Rahel, nous découvrons le passé des jumeaux, ce qui les a séparés alors qu’ils avaient huit ans, et nous découvrons aussi, par leur entremise, le passé de toute la famille : père, mère, tante, oncle…, dans un tourbillon de souvenirs à la narration parfois déroutante, qui oscille entre des moments de gravité intense, des scènes terribles à imaginer, et des moments racontés avec une drôlerie décalée, au côté enfantin bien représentatifs des jumeaux, personnages principaux de ce roman semi-autobiographique.

Derrière l’histoire de la famille Kochamma, des drames qui la ponctuent et qui causeront sa déchéance, notamment sociale, à partir de « petits riens » s’accumulant, est aussi racontée avec beaucoup de réussite l’Inde des castes, des Intouchables non considérés comme des humains par le reste de la population, jusqu’aux familles les plus fortunées, qui ont seulement en estime leur propre existence, et qui peuvent tout se permettre sans daigner penser un seul instant aux conséquences de leurs actes.

Malgré un temps d’adaptation nécessaire à la fragmentation du récit, Le Dieu des Petits Riens m’a finalement happée, perturbée, bouleversée : c’est un grand roman, une histoire riche, narrée d’une main de maître, dont je comprends mieux la place au sein de la littérature indienne contemporaine.

Date de publication originale / Dans cette édition : 1997 / 2007 ; Langue originale : Anglais (Inde) ; Titre original : The God Of Small Things ; Traduction : Claude Demanuelli ; Maison d’édition : Folio ; Nombre de pages : 438 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s