Anne de Green Gables (Lucy Maud Montgomery)

Bienvenue à Avonlea, petit paradis bucolique situé sur L’Ile-du-Prince-Edouard, au Canada, imaginé par Lucy Maud Montgomery, pour conter les aventures de son héroïne, Anne Shirley. Anne « avec un e », comme elle aime bien le rappeler, est une grande enfant de 11 ans lorsqu’elle arrive par erreur à Green Gables, propriété d’Avonlea, qui appartient à Matthew et Marilla Cuthbert, frère et sœur qui ont choisi d’adopter un garçon pour aider Matthew aux travaux de la ferme. Une fois l’erreur digérée, et Anne acceptée à rester – sa vivacité d’esprit et son éloquence vont en effet plaire immédiatement à Matthew, d’un naturel au contraire discret et peu loquace -, nous sont racontées cinq années de celle qui va devenir une jeune fille brillante et épanouie au sein de sa famille d’adoption, qui va la chérir au fil des ans comme sa propre fille.

Avec la découverte d’Anne de Green Gables, c’était quitte ou double : soit je restais de marbre, voire finissais lassée de ma lecture, comme cela m’est souvent arrivé face à ce type de romans d’apprentissage – quelle souffrance, par exemple, à la lecture des Quatre filles du Docteur March, ou du Grand Meaulnes -, soit je découvrais enfin un personnage qui m’emportait avec lui dans ses aventures, comme cela m’est au contraire arrivé avec Les aventures de Tom Sawyer.

Heureusement, c’est la deuxième version qui s’est rapidement imposée. Tout d’abord, l’atmosphère mise en place par Lucy Maud Montgomery est simplement merveilleuse, en ce qu’elle arrive à nous transmettre à travers les lieux décrits toute la capacité d’imagination que possède son héroïne, qui donne notamment aux lieux dans lesquels elle vit des noms qui les symbolisent pleinement, magnifiant et poétisant chaque parcelle d’Avonlea par son regard empli de joie, de vivacité et de d’amour.

Et c’est en cela aussi que se situe la grande réussite, à mon sens, de l’auteure : son personnage d’Anne Shirley, malgré son caractère parfois peut-être un peu caricatural, nous emporte malgré nous dans cette imagination qui l’imprègne pour mieux masquer sa grande sensibilité, son manque de confiance en elle, et plus encore son enfance terriblement difficile. Elle est un personnage vrai, sincère, vraiment rafraîchissant, autant dans ses comportements que dans ses émotions, qui permet de faire plus facilement passer la pilule de la moralisation constante, bien que de plus en plus ténue au fil des pages, présente via les femmes du roman, qui doivent l’éduquer tant bien que mal à devenir une jeune fille bonne à marier. C’est également le cas de tous les autres personnages, qui dépassent pour beaucoup le caractère caricatural des premiers chapitres, pour devenir des personnages tout aussi vrais et rafraîchissants qu’Anne.

Pour résumer, Anne de Green Gables a été pour moi une grande bouffée d’air frais, certes désuète, mais une bouffée d’air frais quand même, et ce même si l’intrigue n’est pas toujours la plus gaie qu’il soit. Et que dire de cette magnifique version des éditions Monsieur Toussaint Louverture, d’une grande qualité graphique – autant la couverture que le lettrage, ou le choix du papier – et d’une grande qualité de traduction ! Je continuerai donc bien volontiers ma découverte des aventures d’Anne Shirley : et justement, le deuxième tome, publié aujourd’hui, est arrivé ce matin, en direct de chez Monsieur Toussaint Louverture.

Date de publication originale / Dans cette édition : 1908 / 2020 ; Langue originale : Anglais (Canada) ; Titre original : ; Traduction : ; Maison d’édition : Monsieur Toussaint Louverture ; Nombre de pages :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s