Rivage de la colère (Caroline Laurent)

Avec ce roman choral qui nous fait glisser assez naturellement des années 1960-1970 à l’année 2018, Caroline Laurent nous raconte l’expulsion des Chagossiens de leur archipel, suite à un processus d’entente trouble entre l’Ile Maurice, dont les Chagos font partie, et le Royaume-Uni, au moment de l’indépendance de celle-ci, afin que le tout devienne une base militaire américaine.

Expulsion présentée avant tout, dans le moindre détail, par l’intermédiaire de deux points de vue : celui de Marie-Pierre, Chagossienne qui vivra l’horreur de cette expulsion, envoyée de force à l’Ile Maurice pour vivre dans la misère crasse d’un bidonville ; celui de Gabriel, jeune homme accédant au poste de secrétaire de l’administrateur de Diego Garcia, une des îles de l’archipel, avant l’expulsion, découvrant quasi en temps réel, avec horreur, l’évolution de la situation, qui plus est parce qu’il entretient, avec l’île et ses habitants, une relation devenue plus qu’intime. Expulsion présentée également via un autre point de vue, celui de Joséphin, dernier enfant né aux Chagos, bien décidé, en se rendant au tribunal de l’O.N.U. en 2018, à défendre son archipel et à prouver l’illégalité de la décision anglo-mauricienne, afin de redonner à ses anciens habitants, pour ceux toujours vivants, le droit de pouvoir rentrer enfin chez eux.

Entre ces trois points de vue, un glissement se fait tout aussi naturellement qu’entre les époques, nous donnant à voir avec sensibilité l’histoire, particulièrement touchante, d’une terrible et indigne migration forcée, bien trop méconnue malheureusement. Histoire parfaitement documentée – évocation et citation de documents ayant vraiment existé par exemple – et histoire d’amour d’un romanesque tragique, parfaitement menée et plausible, se mêlent, elles aussi, naturellement, pour donner à Rivage de la colère une grande force d’évocation, que j’ai franchement appréciée.

Date de publication : 2020 ; Maison d’édition : Les Escales ; Nombre de pages : 256

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s