La garden-party et autres nouvelles (Katherine Mansfield)

Série de tranches de vie qui font parfois sombrer le quotidien le plus banal dans toute sa noirceur – la mort, plus ou moins violente, plus ou moins prévisible, y rôde en effet souvent, de même que la tristesse, le doute, les regrets… – ces nouvelles de Katherine Mansfield sont pour moi une découverte comme je les aime.

D’un style foncièrement classique, sobre mais délicat, parfois très poétique, la nouvelliste nous décrit avec beaucoup de réalisme des lieux et des personnages divers et variés, de la Nouvelle-Zélande à l’Angleterre, entre XIXème à son crépuscule encore lumineux et XXème à son aube flamboyante, des hommes, des femmes, des enfants… tous à un moment particulier de leur existence routinière, moment imprévu qui la bouleverse, ou moment préparé par toute une succession d’évènements pressentie par le reste du récit. Pour ce faire, pas ou peu d’intrigue, mais une insistance sur les sensations, les sentiments, les atmosphères, les conversations…, sur la vie, dans toute sa simplicité et ses cahots qui viennent parfois la bousculer.

Date de publication originale / Dans cette édition : 1922 / 2002 ; Langue originale : Anglais (Nvelle-Zélande) ; Titre original : The Garden Party and Other Stories ; Traduction : Françoise Pellan ; Maison d’édition : Gallimard ; Nombre de pages : 370

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s