Transfuges de sexe (Emmanuel Beaubatie)

Dans une enquête particulièrement riche, claire et bien construite, Emmanuel Beaubatie nous dresse un portrait, au plus proche d'une réalité sociologique, des trans' qui souhaitent "passer les frontières du genre". Après une introduction, limpide et plus que nécessaire pour bien cerner les différences fondamentales existant entre Females to Males et Males to Females, ainsi qu'une… Lire la suite Transfuges de sexe (Emmanuel Beaubatie)

Le bal des folles (Victoria Mas)

Etape expérimentale thérapeutique peu banale que celle voulue par Charcot, à la fin du XIXème siècle, que d'organiser un bal annuel à la Salpêtrière, pour lequel des bourgeois sont triés sur le volet afin de danser, le temps d'une soirée, au milieu des folles de l'hôpital, principalement diagnostiquées hystériques, la grande mode des maux féminins… Lire la suite Le bal des folles (Victoria Mas)

Classique du mois : Juin => La Nouvelle Héloïse (Jean-Jacques Rousseau)

Rousseau et moi, c'est une histoire d'antipathie depuis les premiers essais de lecture avec les Confessions, qui n'a fait que s'exacerber au fil des ans et des découvertes obligées en fac de lettres. Je partais donc sur un a priori on ne peut plus négatif face à cette monstrueuse - en termes de longueur -… Lire la suite Classique du mois : Juin => La Nouvelle Héloïse (Jean-Jacques Rousseau)

La commode aux tiroirs de couleurs (Olivia Ruiz)

La commode aux tiroirs de couleurs, c'est celle qui est léguée à la narratrice par sa grand-mère, Rita, à sa mort. Derrière chaque tiroir coloré, au nombre de neuf, se tient un objet ayant eu une grande importance dans la vie de l'Abuela. Chaque ouverture de tiroir, qui aura lieu au cours d'une seule et… Lire la suite La commode aux tiroirs de couleurs (Olivia Ruiz)

Fille (Camille Laurens)

Laurence Barraqué naît en 1959, et elle est une fille. La deuxième, plus exactement, après sa sœur Claude. Et ce n'est pas pour plaire à leur père, qui n'a, encore une fois, pas le bonheur d'avoir un garçon. Un garçon, celui qui aurait été le fils, celui qui a le droit à deux termes pour… Lire la suite Fille (Camille Laurens)

Théâtre du mois : Juin => Le Balcon (Jean Genet)

Nouvelle mise en abyme avec cette autre pièce de Genet, mais dans un genre beaucoup plus grand-guignolesque et absurde : finie la sobriété des décors, des personnages, et de la situation des sœurs des Bonnes, puisque nous atterrissons, sans coup férir également, dans un bordel bien particulier. En effet, les clients paient pour jouer des… Lire la suite Théâtre du mois : Juin => Le Balcon (Jean Genet)

Classique du mois : Avril/Mai => Notre-Dame de Paris (Victor Hugo / Illustrations Benjamin Lacombe)

Il m'en aura fallu, du temps, pour relire ce grand roman historique. Période peu propice pour me plonger dans les alcôves de Notre-Dame certes, mais surtout beaucoup de mal à entrer dans le récit, cette fois - je n'en ai pas souvenir pour ma première lecture. Il est vrai que les premières parties, reconstruisant avec… Lire la suite Classique du mois : Avril/Mai => Notre-Dame de Paris (Victor Hugo / Illustrations Benjamin Lacombe)

Un ours qui danse (Vincent Jolit)

Remonter le temps dans la bibliographie d'un auteur que l'on découvre sur le tard peut réserver des surprises. Ce fut le cas à ma lecture d'Un ours qui danse, roman publié en 2016, alors que je n'avais lu précédemment que Transalpin, publié l'année dernière. Surprise ici stylistique, moi qui avais été conquise par l'ampleur des… Lire la suite Un ours qui danse (Vincent Jolit)

Maritimes (Sylvie Tanette)

Récit aux allures de fable, Maritimes nous conte un moment dans la vie des insulaires d'une île italienne, ce moment où un jeune homme, Benjamin, vient s'installer, venu en bateau à partir du continent. Que vient-il faire sur cette île, aux légendes des origines merveilleuses - qui nous sont aussi contées au fil du récit… Lire la suite Maritimes (Sylvie Tanette)

Un roi sans divertissement (Jean Giono)

Moi qui pensais lire avec Les âmes fortes un roman particulier de Jean Giono, je découvre avec Un roi sans divertissement que je me suis trompée sur toute la ligne. Les déconstructions narrative et stylistique, mimant à la perfection l'oralité des histoires racontées au coin du feu, nous mènent cette fois dans un village du… Lire la suite Un roi sans divertissement (Jean Giono)