Contes de Noël (Charles Dickens)

Ces contes de Dickens, qui ont été écrits au fil des ans, ont été réunis, certes, en lien avec le cadre temporel qui les rapproche, la période des fêtes de Noël, mais aussi en lien avec bien d'autres thématiques. Unité de moment dans l'année donc, mais aussi unité de sujets (la misère anglaise face à… Lire la suite Contes de Noël (Charles Dickens)

La note américaine (David Grann)

En voilà un récit d'investigation passionnant, écrit avec une précision magistrale, non dénuée pour autant d'un style romanesque très agréable. L'on est en effet embarqué sans coup férir sur les traces de faits criminels qui ont eu lieu au début du XXème siècle en Oklahoma, au sein des Osages, tribu indienne à qui l'on a… Lire la suite La note américaine (David Grann)

Les trois mousquetaires (Alexandre Dumas)

Pour faire simple, la lecture des Trois mousquetaires n'a fait que confirmer ce que j'avais déjà pressenti pendant celle des Mille et un fantômes il y a quelques années - ce n'était donc pas une question de genre, n'étant pas forcément une grande lectrice de nouvelles - : je n'aime pas la plume d'Alexandre Dumas.… Lire la suite Les trois mousquetaires (Alexandre Dumas)

La ligne verte (Stephen King)

J'ai déjà lu La ligne verte, il y a de cela pas mal d'années, quand la publication avait eu lieu en feuilleton, chez Librio. J'ai souvenir d'avoir attendu avec impatience chaque nouveau volet, non seulement parce que j'étais une grande lectrice de Stephen King, mais aussi parce que ce roman détonnait par rapport à ses… Lire la suite La ligne verte (Stephen King)

Les sorcières d’Eastwick (John Updike)

Eastwick, Rhode Island, Années 1970. Jane, Alexandra et Sukie, trois mères de famille divorcées, trois sorcières mal considérées dans leur ville de province, vivotent entre leurs métiers (violoncelliste pour l'une, sculptrice pour l'autre, journaliste dans le canard local pour la troisième) et leur rendez-vous annuel du jeudi soir pendant lequel elles se racontent leurs nouvelles… Lire la suite Les sorcières d’Eastwick (John Updike)

Compartiment pour dames (Anita Nair)

Akhila, quadragénaire célibataire qui doit supporter à longueur de journée sa sœur, dont le mari voyage beaucoup, ainsi que ses nièces - étant l'aînée, qui plus est non mariée, elle doit vivre ainsi, avec elles, pour le bien-être de sa famille - décide de partir en train dans une petite ville du Sud de l'Inde… Lire la suite Compartiment pour dames (Anita Nair)

Le problème à trois corps (Liu Cixin)

Que le démarrage de cette lecture fut laborieux ! Voilà en effet des univers, ceux de l'astrophysique et des mathématiques surtout, qui ne me sont que peu familiers, et surtout, très abstraits. J'ai vraiment sorti les rames pendant une bonne centaine de pages, ayant bien du mal à pénétrer dans la narration et les cerveaux… Lire la suite Le problème à trois corps (Liu Cixin)

Le meilleur des mondes (Aldous Huxley)

Le meilleur des mondes est vraiment un roman qui se mérite : en effet, j'ai trouvé les premiers chapitres rudes, en ce que l'on entre de plain-pied dans un monde d'une froideur et d'une inhumanité sans nom, au milieu de fœtus, de plus ou moins jeunes bambins, conditionnés dans des cultures et éduqués selon un… Lire la suite Le meilleur des mondes (Aldous Huxley)

Le crime de l’Orient-Express (Agatha Christie)

Date de publication originale / Dans cette édition : 1934 / 1975 Langue originale : Anglais (UK) Maison d'édition : Le Livre de Poche Nombre de pages : 224 Quatrième de couverture : Par le plus grand des hasards, Hercule Poirot se trouve dans la voiture de l’Orient-Express – ce train de luxe qui traverse… Lire la suite Le crime de l’Orient-Express (Agatha Christie)

Le procès (Franz Kafka)

Date de publication originale / Dans cette édition : 1925 / 1987 Langue originale : Allemand (République Tchèque) Maison d'édition : Folio Nombre de pages : 384 Quatrième de couverture : On raconte que c'est grâce aux éditions clandestines du samizdat - et donc, sans nom d'auteur - que fut introduite en Union soviétique la… Lire la suite Le procès (Franz Kafka)