Les Feux de l’automne (Irène Némirovsky)

Roman de facture plutôt classique, qui aurait pu n'être qu'un énième roman réaliste dépeignant précisément les évènements français entre les première et seconde guerre mondiales, sans y apporter un souffle romanesque original, Les Feux de l'automne est, contre toute attente, une superbe fresque qui décrit, par l'intermédiaire de son protagoniste central, Bernard Jacquelain, archétype de… Lire la suite Les Feux de l’automne (Irène Némirovsky)

Vers une aube radieuse (James Lee Burke)

Il est des romans comme celui-ci, desquels l'on serait totalement passé, sans un peu de hasard - ici pour valider un état dans mon challenge États-Unis -, et dont l'on pourrait regretter finalement le fait de ne les avoir pas lus. Vers une aube radieuse est en effet un grand roman social, qui raconte avec… Lire la suite Vers une aube radieuse (James Lee Burke)

Les sept morts d’Evelyn Hardcastle (Stuart Turton)

Le qualificatif qui résume pour moi le mieux ce roman est "inconstant" : inconstant dans son intrigue, inconstant dans son rythme, inconstant, parfois mais moins souvent, dans sa logique. En effet, j'ai tout d'abord trouvé que l'intrigue, au fur et à mesure qu'elle se dévoilait, était intéressante, et de plus en plus intéressante, bien que… Lire la suite Les sept morts d’Evelyn Hardcastle (Stuart Turton)

Perfidia (James Ellroy)

Perfidia nous conte par le menu une dizaine de jours de décembre 1941 à Los Angeles. Qui dit décembre, dit Pearl Harbor : et justement, le roman nous mène à la suite de cet évènement, nous décrivant d'abord extrêmement précisément les conséquences de l'attaque sur la Cité des Anges (couvre-feu, black-out à partir d'une certaine… Lire la suite Perfidia (James Ellroy)

La discrétion (Faïza Guène)

La discrétion, c'est celle de Yamina, née en 1949 en Algérie à l'époque de la France coloniale, ayant vécu l'exil au Maroc durant la guerre, arrivée en France en 1981 après avoir épousé Brahim, un ouvrier qui y travaille depuis plusieurs années - parce qu'il fallait bien se marier à plus de trente ans, même… Lire la suite La discrétion (Faïza Guène)

La femme intérieure (Helen Phillips)

Quelle étrangeté que ce roman, mais d'une étrangeté bienvenue, qui m'a embarquée avec elle sans coup férir, après quelques chapitres, d'ailleurs encore plus percutants et représentatifs de la tension véhiculée par leur brièveté. Pour une fois, l'étrangeté qui m'a interpelée n'est pas stylistique, mais plutôt narrative : en effet, quant au style, il est somme… Lire la suite La femme intérieure (Helen Phillips)

Sukkwan Island (David Vann)

Voici un roman duquel je suis complètement passée à côté : je l'ai en effet renfermé avec un soupçon d'incompréhension. En soi, l'intrigue est intéressante : Jim emmène son fils de 13 ans, Roy, dans une cabane qu'il a achetée en Alaska, après avoir vendu son cabinet de dentiste, pour qu'ils passent un an ensemble,… Lire la suite Sukkwan Island (David Vann)

Alabama 1963 (Ludovic Manchette et Christophe Niémec)

Je ne suis pas une grande lectrice de romans policiers, mais j'ai été attirée par celui-ci en raison du contexte dans lequel il se déroule, ainsi que par la présence d'un duo d'enquêteurs plutôt improbable, qui m'avait semblé intéressant. Quant au contexte, nous sommes à Birmingham, en Alabama, durant l'été 1963, en plein mouvement pour… Lire la suite Alabama 1963 (Ludovic Manchette et Christophe Niémec)

Ce qui est au-dedans (Sam Shepard)

Déroutant, mais non dénué d'intérêt, Ce qui est au-dedans est une série de fragments qui racontent la vie d'un homme septuagénaire, écrivain et acteur, comme l'était lui-même Sam Shepard au moment de l'écriture, en proie à des souvenirs plus ou moins proches, à des rêves ou cauchemars qui transfigurent ces souvenirs en des hallucinations parfois… Lire la suite Ce qui est au-dedans (Sam Shepard)

Running Man (Stephen King alias Richard Bachman)

J'ai toujours trouvé que lorsque Stephen King écrivait sous le pseudonyme de Richard Bachman, sa plume se faisait encore davantage acérée et cynique. Et Running Man ne déroge pas à la règle, puisqu'il nous décrit un début de XXIème siècle américain empreint de misère et de violence, dans lequel c'est le Réseau qui détient le… Lire la suite Running Man (Stephen King alias Richard Bachman)